Taxe à 75% : la fausse bonne idée
Photo Panoramic

Taxe à 75% : la fausse bonne idée

Le sujet est brûlant. Quelles seraient les conséquences pour la Ligue 1 ?

C‘est le sujet du moment, celui qui agite le petit monde bien pensant des donneurs de leçon : la taxe a 75% dans le football français.

C’était une promesse de campagne du futur président de la République, taxer les plus riches pour aider les plus démunis.

L’idée appliquée au football était de taxer les joueurs gagnant plus d’un million d’euros par mois. Tout revenu au delà du fameux million devait être imposé a hauteur de 75%…

Mais entre temps, les plus hautes instances du pays ont rendu leur verdict. La taxe a 75% est contraire a la constitution de notre pays. Elle est enterrée avant même d’avoir vu le jour. Enfin croyait-on.

Pour parer a cette perte de revenu inattendue, le gouvernement a trouvé une parade. Ne pas taxer les joueurs mais les clubs de football. Idée géniale, excellente et bienvenue… si le but est de tuer le football français.

Car oui, mettre en place cette taxe signerait l’arrêt de mort de notre football. J’entends déjà au loin la vindicte des utopistes, des gens à la morale au dessus de tout. Ces gens qui diront qu’au même titre que les autres le football doit participer à l’effort national. Comme si le football en France ne participait pas. Entre les impôts des joueurs et les taxes sur les sociétés, le football français verse près de 800 millions d’euros dans les caisses de l’État.

Quand ces gens là vont au cinéma voir un film avec un acteur payé plusieurs millions de dollars, rien ne les choquent. Mais qu’un footballeur puisse gagner des sommes folles les empêchent de dormir.

Revenons à nos moutons. Quelle serait la conséquence de cette mesure pour nos clubs ?

Une douce descente aux enfers sans aucun doute. La plupart des clubs français se serrent déjà la ceinture pour boucler leur budget. Une taxe supplémentaire les tueraient. Surtout dans cette période ou certains investissent massivement pour rénover leur stade en vue de l’Euro 2016 en France. Le Ministère des Sports et ses conseillers ont dû rater quelques cours d’économie lors de leurs grandes études sur les bancs de l’ENA. Je vous plante le décor.

Taxer les clubs et ces derniers devraient baisser les salaires pour alléger la masse salariale. Et de fait, voir partir leurs meilleur éléments à l’étranger pour gagner des salaires plus conséquents. Les clubs en deviendraient du coup beaucoup moins compétitifs sur la scène européenne. Au final des joueurs moins payés qui paieront donc moins d’impôts. Ajoutez à cela des clubs qui n’auront presque plus de recettes en coupes d’Europe car plus du tout compétitifs et qui paieront donc moins d’impôts sur recette.

Pour faire simple, la taxe à 75% c’est moins d’impôts pour l’État et un football français en berne. Pour un gouvernement qui cherche de l’argent c’est un comble.

Sans oublier les meilleurs jeunes de notre pays qui quitteront la France pour s’engager chez des grands d’Europe loin d’une Ligue 1 de smicards du ballon. Pour un gouvernement qui nous vend le made in France à tout va c’est aussi un comble.

Alors peut-être que pour survivre à cette taxe les clubs augmenteront le prix des places dans le stade pour boucler leur budget devant la DNCG. Pour un gouvernement qui défend le pouvoir d’achat c’est encore un comble.

Je noircis le tableau car deux clubs en France sur 20 survivront à cette taxe. Le PSG et Monaco, pour qui l’argent n’est pas un souci majeur. Ils paieront la taxe sans broncher en regardant les autres rassembler leur petite monnaie pour s’en sortir. Pour un gouvernement qui a fait de légalité son cheval de bataille c’est toujours un comble.

Taxer encore plus le football, toucher à l’opium du peuple, serait contre productif en cette période de morosité générale.

  1. avatar
    29 octobre 2013 a 16 h 58 min

    Super article! Totalement d’accord avec toi! Par contre Monaco ne sera jamais touché par cette taxe, étant donné que c’est un paradis fiscal. Le PSG sera donc le seul club à pouvoir payer

  2. avatar
    29 octobre 2013 a 17 h 26 min
    Par Cullen

    Au départ, ça ne me choque pas plus que ça de taxer à 75% des haut revenus dans le contexte social actuel ( on parle là de la tranche supérieure au million d’euros mensuel hein, pas du salaire de la ménagère de moins de 50 ans ). Maintenant, sur la manière dont ça a été fait, ça ressemble plus à du bricolage qu’autre chose, et ça témoigne effectivement d’une grande méconnaissance du dossier de la part du gouvernement. J’ai l’impression que le désamour du peuple français pour le Football ( cf le sondage du parisien ) a poussé Hollande à insister dans cette direction, convaincu qu’il aurait alors l’appui de l’opinion public.

    Sur le fond, le premier projet de loi ( avant que le Conseil constitutionnel ne vienne foutre le bordel ) semblait quand même plus cohérent. Ce sont les joueurs, ceux qui touchent en un mois ce que certains d’entre nous mettrons des décennies à obtenir, qui étaient impactés. Or, désormais avec ce deuxième volet, et comme c’est rappelé dans l’article, ce sont les clubs qui sont touchés, Ibrahimovic et consorts continueront, eux, de mener un train de vie d’enfer. En plus, le côté rétroactif dans cette histoire c’est vraiment n’importe quoi quand on connait la difficulté à boucler un budget.

    M’enfin je vais pas non plus pleurer sur le sort du Football français, y a tellement de combats plus importants à mener, et quand j’entends certains chroniqueurs dirent que les résultats internationaux vont s’en ressentir je pouffe de rire en me remémorant le palmarès des compétitions européennes. Pareil pour les stades qui risquent soit disant de se vider, mais ont-ils seulement été pleins un jour en France ? Bref, tellement de virages décisifs ont été loupés dans le passé, tellement de décisions ridicules qui ont plongé le Football français au fond du trou que ça me fait à moitié marré de voir les différents acteurs s’insurger, rejetant la responsabilité de tous les maux du football sur ce seul projet de loi.

    PS : petite correction, l’AS Monaco ne paiera rien du fait que son siège social est à l’étranger.

  3. avatar
    29 octobre 2013 a 17 h 43 min

    Pour Monaco il faudra attendre l’arbitrage de la fédération sur leur cas particulier les gars

  4. avatar
    29 octobre 2013 a 23 h 18 min
    Par Jo

    Excellent article!
    Tu confirmes ce que je pensais ou plutôt craignais et ajoute des précisions dignes d’un pro! Respect!
    J’ai également pensé aux pertes de nos jeunes talents pour l’étranger.
    Le gouvernement avec cette taxe est le plus gros sponsor des agents de recrutement étrangers!

    Merci pour l’article!

  5. avatar
    30 octobre 2013 a 8 h 04 min

    Merci Jo. Cette taxe est une aberration sans nom

  6. avatar
    30 octobre 2013 a 11 h 26 min

    Cette taxe est rigolote, et pourrait être salvatrice pour nos clubs. Je développerais ça ci-dessous.

    D’accord pour dire que la rétro-activité est ridicule, de même, je donnerais un an aux clubs pour pour pouvoir remettre à jour les contrats. Ils changeraient alors la donne en baissant les salaires et en augmentant les primes de matchs ou de participation, pour arriver grosso modo aux mêmes montants à payer à la fin, avec une obligation de résultat en plus.

    “M’enfin je vais pas non plus pleurer sur le sort du Football français, y a tellement de combats plus importants à mener, et quand j’entends certains chroniqueurs dirent que les résultats internationaux vont s’en ressentir je pouffe de rire en me remémorant le palmarès des compétitions européennes.”

    Pour les autres combats, ok, même si ici, le sujet c’est le foot. Tout à fait d’accord avec toi Cullen, je suis effrayé par l’idée de la baisse de nos résultats internationaux. St-E, Nice et Bordeaux en europa league illustrent bien notre manque à gagner…

    Pourquoi je pense que cette taxe peut aider nos clubs à s’en sortir… Bah comme tous les remèdes, ça a un goût amer au début, et après on sent mieux. D’abord, ça vous nous obliger à payer nos “bons joueurs” qui iraient immédiatement à l’étranger en cas de plus faible salaire à leur plus juste valeur. Les bonnes places dans les bons clubs sont limités, ce sont les clubs qui ont le flingue et pas nos joueurs de ligue 1 la plupart du temps, donc autant retourner le problème. 1M€ par an est une base solide de salary cap qui permettrait d’éviter les conneries et enflammade type Gignac et Thauvin pour les sardines. On part sur du 90k€ par mois, ce qui reste très convenable, avec poour objectif de fiscalement détournés la part fixe en part variable selon les résultats. ça pourrait permettre de faire moins mal au cul quand le joueur est blessé (type gourcuff pour lyon) ou quand il fait que dalle et ne joue pas (type gignac ou payet selon les matchs).

    Indexé le salaire des joueurs sur leurs résultats plutôt que leurs promesses avec l’argument auprès des agents de l’impôt est un bon levier. On voit très bien que nos joueurs sont surpayés par rapport à d’autres équipes de même calibre, voire plutôt supérieur au niveau européen que les notres. Des budgets plus faibles Marseille et St-E vont bien plus loin en coupe d’Europe avec des joueurs meilleurs et moins bien payés. L’argument du “ils partiront à l’étranger” n’est pas suffisant en soit, il y a un dégonflage de melon en règle à imprimer dans notre championnat. Regardez les rennais, leurs équipe est haut du milieu de tableau chaque année avec un effectif maîtrisé. Les autres équipes peuvent en faire autant, et cette épée, cette limite est une chance à saisir pour renverser la tendance ridicule à l’inflation. On est pas un championnat majeur, et c’est pas en payant des chèvres au prix de formule 1 étrangère qu’on va grandir ou devenir performant. Nos meilleurs éléments partent déjà, la fuite des principaux talents est un fait. Ceux qui partiraient, dans la plupart des clubs concernés (lyon, marseille, st-E,;..) ne constituerait pas une perte insurmontable vis à vis de leurs performances nationales et européennes. Montpellier a fait une ligue des champions pas beaucoup plus nulle que celle de Marseille cette année, avec un effectif beaucoup moins cher.

    Saisissons l’opportunité de mieux gérer nos effectifs, et de s’inspirer de clubs moins riche comme Porto, la Real sociedad, mais qui arrive à très bien s’en tirer. On aura pas les meilleurs joueurs, mais comme ça on arrivera peut être à faire des équipes.

  7. avatar
    30 octobre 2013 a 11 h 29 min

    Merci à l’auteur pour l’article qui permet d’introduire une discussion.

  8. avatar
    30 octobre 2013 a 15 h 02 min
    Par Gaston

    Bonjour à tous,

    “La plupart des clubs français se serrent déjà la ceinture pour boucler leur budget”

    Nanmého, c’est quand même les clubs qui choisissent les salaires qu’ils versent à leurs salariés. Donc jusqu’à preuve du contraire, c’est quand même de leur propre fait si ils n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois…

    Sans même rentrer dans le débat du bien fondé de cette taxe, si elle est adoptée, je ne vois pas pourquoi le foot, plus qu’un autre secteur devrait en être dispensée…

    Sous prétexte de protéger la valeur du foot français, pas la peine d’en remettre une couche sur la valeur actuelle de nos clubs. Même sans la taxe on est nul !

    Pour finir : “loin d’une Ligue 1 de smicards du ballon.” Regarde le salaire moyen de la ligue 1, même de la ligue 2, et compare le avec le SMIC, le vrai.

  9. avatar
    30 octobre 2013 a 16 h 59 min

    salut, merci pour l’article

    qq points quand même :

    ce n’est pas un impôt sur les clubs de foot, mais un impôt sur les fortes rémunérations, donc l’argument du manque d’amour des français (ou de la méconnaissance du foot par le gouvernement) me semble un peu à plat

    cet impôt a été prévu dans le programme du candidat élu et donc validé par une majorité des votants, donc dire qu’on ne s’y attendait pas est un peu fort

    il était initialement prévu pour les salaires parfois déconnectés de la réalité de “dirigeants ou responsables” -jamais les deux- de grands groupes néanmoins à la différence de ces groupes, les clubs de foot ne peuvent pas déménager leurs dirigeants ou plutôt joueurs payés plus d’un million et donc soumis à cet impôt

    les joueurs négocient pour la plupart leur salaire en net, alors que ce soit retoqué ou pas par le conseil constitutionnel, le club allait payer

    on parle de 116 joueurs (!!!) du championnat de L1, répartis dans 16 clubs (4 ne sont pas concernés dont Monaco), mais ne rentrons pas encore dans le débat de la valeur des joueurs et du mérite de ce niveau de salaire

    la moitié des 44M€ à payer -quelle source à part les clubs pour calculer ce montant ?- est à la charge du PSG, qui vient par ailleurs de signer un contrat de partenariat avec QTA à hauteur de 150M€/an, donc reste 15 clubs pour 24M€

    le LOSC, l’OM et l’OL cumulent près de 15M€ à eux 3, donc cela fait 9M€ pour 12 clubs soit une moyenne de 750 000€ par club -en ne tenant pas compte de Bordeaux qui doit en avoir pour 1.5M€ en partie à cause du renouvellement de ces cadres post titre de 2009

    venons en à la gestion des présidents -responsables donc- qui ont su offrir sans avoir le pistolet sur la tempe des contrats en or à des joueurs qui n’offrent pas le rendement escompté, allez pèle mêle Gignac, Gourcuff, Chalmé, Martin, Diawara, Morel, Jordan Ayew etc….
    les erreurs de gestion ça arrive, mais y’a-til eu un seul moment une remise en cause de la gestion catastrophique de Seydoux, Dasssier, Labrune, Aulas ou Triaud ? non

    doivent ils être solidaire pour un impôt qui va durer 2 ans ? oui si on considère que la participation à l’effort collectif est plus important proportionnellement dans les classes moyennes que chez les plus aisés

    quid des bénéfices du bouclier fiscal y’a pas si longtemps ? on en parle ou pas ?

    ont ils pris en compte l’avis des spectateurs en levant cette grève ? non, ils prennent les supporters en otage (la rhétorique TF1/Le Figaro au sujet des grèves a le droit d’être reprise ou pas ?)

    l’impôt n’est pas mis en place que l’on joue déjà les Cassandre sur la fuite des talents, mais n’était ce pas déjà le cas avant l’idée même de cette impôt ?

    la baisse de revenus fiscaux peut être un argument entendable (le célèbre trop d’impôt tue l’impôt) mais encore une fois, on parle d’une imposition d’une durée de deux ans
    trop court pour avoir des conséquences longtermistes évoquées dans l’article

    et Limassol qui sort Nice, le club qui dégage Sainté ou même la Real Sociedad ont ils des masses salariales plus importantes que les clubs français ? je crois pas
    faut arrêter de penser que la thune est le seul moyen de vaincre au foot, sinon récemment comment expliquer le titre de Montpellier en 2012 ou la seconde place de l’OM la saison dernière .

    enfin c’est toujours plus simple de braquer l’attention sur une mesure que perso je ne juge pas plus pertinente que ça (encore une fois, la collecte à mettre en place pour qq 400M€ de recettes va ptet coûter autant vu la gabégie de notre administration fiscale) mais permet de ne pas regarder du côté des dirigeants qui ne sont jamais responsables de leurs -mauvaises- actions

    quid de thiriez et de son plan pour le championnat de france (1er mandat)

    quid de le graet (quel rapport d’ailleurs avec la FFF dans ce dossier ?) et de la gestion des partenariats de l’EDF -je n’ose aborder ses prédécesseurs tellement l’incompétence est une marque de fabrique en matière de gestion à la FFF- ?

    • avatar
      30 octobre 2013 a 17 h 04 min

      par contre pour lutter contre la fraude fiscale, depuis Cahuzac -lol- y’a plus personne au gouvernement

      http://img.over-blog.com/600×346/2/65/16/29/2013MARS/cahuzac-fraude-fiscale.jpg

    • avatar
      30 octobre 2013 a 18 h 11 min

      Munich. Ce n’est pas ce qui était prévu dans le programme.

      Déjà cette mesure est apparu en cours de campagne. Mais à l’origine c’était les joueurs (employés) qui devaient la payer.

      La, il y avait une logique. Logique qu’on peut contester, mais au moins on pouvait comprendre.

      Mais la faire payer aux entreprises, ca n’a plus de sens. Ni morale, ni économique. L’employé continue de toucher des millions, puisqu’il a un contrat. L’écart entre les salaires restent le même.

      Et même sur les nouveaux contrats, si l’entreprise veut garder son talent… elle paiera la taxe….

      C’est plus en relevant la base qu’on réduira les inégalités.

    • avatar
      30 octobre 2013 a 19 h 21 min
      Par Cullen

      Le gouvernement a fait machine arrière sur de nombreux dossiers ( prélèvements sociaux sur les revenus épargnants, écotaxe, etc… ) pour ne pas froisser davantage l’opinion public. A partir de là, devant la fronde des présidents de clubs, et la menace d’une grève ( qui est en fait un simple report de matchs ), ils auraient très bien pu adopter la même attitude. Mais la grosse différence c’est que les gens sont beaucoup moins hostiles à ce projet, car dans leur tête ce sont les footballeurs qui vont payer ( ce qui aurait été plus cohérent mais qui n’est pas le cas ), et ça, ça dérange beaucoup moins le grand public.

    • avatar
      31 octobre 2013 a 8 h 53 min
      Par Dodo

      Munich, tu as déjà vu un impot ‘à durée déterminée’ respecter la date de fin ? (RDS, etc..)
      Comme je l’ai expliqué par ailleurs , cette taxe est nulle dans ce qu’elle est devenue . Pour le gouvernement elle a le mérite d’exonérer ses amis , pseudos ‘artistes’ , chanteurs, acteurs , (Avez-vous entendu Bruel monter au créneau cette fois ?) qui pour certains qui se reconnaitront touchent plus d’un millions par an en moyenne , mais n’oublient pas de toucher le chomage des intermittents les années où ils ont choisi de ne pas tourner (Chomage dont les pertes abyssales sont compensées par le régime general , où n’ont pas le droit de s’inscrire les artisans , paysans ou commerçants même en ayant cotisé toute leur vie … mais c’est une autre histoire)
      Cette taxe exonère aussi les gros propriétaires mobiliers ou immobiliers qui pour la plupart n’ont jamais travaillé de leur vie et ont recuperé des portefeuille et des immeubles de papa-maman
      Et dans les grandes entreprises, (la mienne par exemple) , dont le but est de garder le même niveau de marge , la perte liée aux taxes supplémentaires va être compensée sur qui ? sur les plus bas salaires (decalage de 6 mois des augmentations générales , gel des embauches, plan de départ non remplacés …) Au final pas d’impact sur les gros salaires ni les actionnaires , impact sur les petits salaires, et impact sur l’etat (reduction du pouvoir d’achat sur les consommateurs qui consomment 100 % de leur revenu )
      Pour les clubs , à partir du moment où cette loi existe , il n’y a pas de raison qu’ils en soient exemptés , mais la logique voudrait que la loi ne soit pas retrocative et qu’on leur laisse le temps d’en tenir compte .
      D’ailleurs mon avis est que la loi , avec retroactivité ne passera pas au conseil constitutionnel

      • avatar
        31 octobre 2013 a 10 h 55 min

        Bon bah dodo a tout bien dit.

        La rétroactivité c’est fort quand même…

      • avatar
        31 octobre 2013 a 11 h 28 min

        T’avouera que ça se voit quand même un peu…

        J’ai cru qu’ils allaient rajouter un contrôle fiscale et une hausse de la tVA sur le football, rétroactive sur les 10 dernières années elle aussi.

        Mais je crois pas que les footeux se contenteront de si peu. Ils voudront une mise en place progressive sur les nouveaux contrats.

  10. avatar
    31 octobre 2013 a 10 h 26 min

    Je vois qu’on est globalement raccord avec munich.

    Concernant le football cullen, c’est vrai que le football est une cible facile et démago. On pourrait en faire autant avec les acteurs comme c’est très bien explicité dans l’article.

    Il n’y a pas vraiment de désamour pour le football, mais pour ceux qui sont très riches et qui se plaignent. Le problème des footeux, c’est que tout le monde les connaît et les voit, ce qui n’est pas le cas des gars dans le monde des affaires qui essaient plutôt d’être invisible…

    C’est en redistribuant mieux les richesses qu’on relève la base. Le constat de faire payer plus au delà d’1M€ est pour moi plus qu’une évidence. ON devrait même arriver par tranche à 95% au delà de 5M€ par exemple. Après, ça n’a plus de sens. Qui peut se targuer de faire 5000 fois le travail d’un autre?? je crois bien qu’honnêtement personne. Le gros souci, est encore une fois que tout le monde ne jouera pas le jeu en France (total déclarera des pertes en France et sera donc exonéré comme chaque année, c’est plutôt chez eux que j’irais pomper du blé : boum, on les nationalise, après tout, ils ont le quasi monopole, autant qu’il soit public…), et encore moins en Europe. Mais bon, pour le foot c’est pas grave, on est déjà nul niveau européen.

    En gros, je suis complètement pour, faire payer paul ou jacques (le club ou le footballeur) reviendrait à terme à la même chose. Baissons le salaire des joueurs et de même le prix des places pour attirer de nouveau les gens. Les supporters devraient quand même être la base du contrat de salaire des clubs.

  11. avatar
    31 octobre 2013 a 11 h 14 min
    Par chano

    Ils vont lâcher la rétroactivité pour faire passer le reste. ça donne un os à ronger et le sentiment partiel d’avoir été entendu.

    Classique en négociation.

    • avatar
      31 octobre 2013 a 11 h 28 min

      T’avouera que ça se voit quand même un peu…

      J’ai cru qu’ils allaient rajouter un contrôle fiscale et une hausse de la tVA sur le football, rétroactive sur les 10 dernières années elle aussi.

      Mais je crois pas que les footeux se contenteront de si peu. Ils voudront une mise en place progressive sur les nouveaux contrats.

  12. avatar
    31 octobre 2013 a 12 h 17 min

    On verra ça

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter