La drôle de carrière de Clément Turpin
Photo Panoramic

La drôle de carrière de Clément Turpin

Clément Turpin, c'est l'arbitre du dernier OM - PSG. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on parle beaucoup de lui après cette rencontre. Retour sur sa trajectoire atypique.

En ligue 1, Clément Turpin débute sa carrière au cours de la saison 2008/2009, à l’âge de 26 ans seulement (puisqu’il est né en 1982).

Dès sa première saison au plus haut niveau, il arbitre 15 matchs, sort 46 cartons jaunes (3,1 cartons de moyenne) et aucun carton rouge. Il est très vite salué par tous les observateurs comme le futur numéro un de l’arbitrage français, peut-être même déjà le meilleur à ce moment là. Ses principales qualités sont alors son sens de la pédagogie, sa proximité avec les joueurs qui l’apprécient et surtout sa capacité à ne commettre que très peu d’erreurs d’appréciation.

La saison suivante, il confirme et s’affirme : 16 matchs de ligue 1, 49 jaunes sortis (toujours 3,1 cartons de moyenne) et 3 rouges (soit 1 rouge tous les 5 matchs). C’est fort logiquement qu’il devient international en fin d’année 2009, c’est alors le plus jeune arbitre international français.

Au cours de la saison 2010/2011, il arbitre 15 matchs, sort 57 jaunes (3,8 jaunes de moyenne) et 4 rouges. Il est désormais considéré comme l’un des meilleurs arbitres français et désigné pour arbitrer la finale de la Coupe de France (plus jeune arbitre de l’Histoire sur ce point).

Puis c’est le drame ! Clément Turpin craque complètement dès la saison suivante. En 16 matchs arbitrés, il distribue en moyenne quasiment 4 cartons jaunes. Pire encore, il voit rouge un match sur deux (8 cartons rouges au total) et enchaîne les mauvaises décisions. Réputé pour sa pédagogie au début de sa carrière, il devient petit à petit le plus intransigeant des arbitres, sort des cartons à tous ceux qui passent près de lui et siffle (souvent à tort) penalty sur penalty…

Et visiblement, cette nouvelle manière d’arbitrer lui plait, le “petit jeunot” prend confiance et fait sa petite crise d’autorité. La saison dernière, il arbitre 21 matchs, pour une moyenne de 4 cartons jaunes par match mais surtout, il sort 15 cartons rouges dans la saison. C’est largement plus que tous ses autres petits camarades, qui distribuent en moyenne 4,8 cartons rouges par saison.

Cette saison, il est encore parti sur une moyenne très (trop?) élevée, avec déjà 3 cartons rouges sortis en seulement 5 matchs…

Mais alors qu’est-il arrivé à M. Clément Turpin ? Lui seul détient cette réponse ! Mais à l’image de son match entre l’OM et le PSG, il semble avoir pris goût au concept d’arbitre-roi qui sévit actuellement dans notre championnat français, dont les principales caractéristiques sont le manque de communication, de diplomatie et une autorité exacerbée… Le tout donnant une faiblesse du niveau général de nos arbitres !

Espérons qu’une fois sa crise de la trentaine passée, M. Clément Turpin retrouvera toutes les caractéristiques qui ont fait de lui un excellent arbitre par le passé. En attendant, par pitié, cousez-lui les poches de son maillot !

  1. avatar
    8 octobre 2013 a 20 h 30 min

    Article à charge, mais qui ne repose sur rien.
    Vous devriez nous détailler la liste “pléthorique” des pénalty sifflés à tort par Turpin (sachant que l’interprétation d’une action de jeu peut différer facilement d’une personne à l’autre, bonne chance !) et le contexte de chaque carton jaune et rouge sorti par l’arbitre.
    Avec ça, peut-être qu’on pourrait se faire une meilleure opinion pour savoir si c’est Turpin le psycho-rigide ou les joueurs et les entraineurs qui sont devenus des gros c*ns doublés de chouineurs.

    • avatar
      9 octobre 2013 a 11 h 32 min

      Il est vrai que j’exprime mon sentiment personnel dans cet article. Mais il n’est pas forcément à charge puisque j’écris que Clément Turpin était un bon arbitre au début de sa carrière…

      Puis je m’appuie sur des faits, il distribue beaucoup plus de cartons que tous les autres depuis 2 ans, c’est pas un hasard non plus!

      Je ne remets pas en cause sa compétence, mais plutôt sa manière d’arbitrer, beaucoup trop stricte et rigide qui le rend insupportable.

      Et pour finir, je ne dresse pas la liste soit-disant de ses erreurs justement parce que c’est sujet à interprétation, je me borne aux statistiques et je voulais juste mettre en lumière son changement dans sa façon d’arbitrer, pour moi l’exemple parfait du tournant pris par l’arbitrage français, c’est à dire froid et autoritaire. Et j’ai ajouté de faible niveau parce qu’on a très peu d’arbitres internationaux et ils ne sont même pas désignés pour les matchs importants. Désolé mais c’est encore un fait même si ça te déplait!!!

  2. avatar
    8 octobre 2013 a 21 h 37 min

    Turpin paye aujourd’hui l’immense enflammade qui a suivit ses débuts.

    C’est le même depuis le début c’est “l’école Gilles Veissière”. L’arbitre est la star du match, et aucun match qu’il arbitre se déroule de facon normal et apaisé. Systématique il fait son cinéma.

    Il est de mon point de vu le pire avec Duhamel. Les autre font des boulettes mais leurs attitude est nettement plus apaisée.

    Le fait qu’il arbitre ce match c’est juste la preuve que son attitude est récompensé pas ses responsables.

    j’ai encore en mémoire le derby à sainté avec l’interruption de match de 15min alors qu’il suffisait de faire tirer le péno et tout était fini. Lui non, cinéma, retour au vesitaire, énervement de tous le monde….

    Le rouge de ce week end, sera médiatisé du fait du match et de ce qu’il représente mais en réalité il a déjà fait 100 fois pire.

    C’est vrai que l’acharnement dont il est l’objet aujourd’hui est malsain, et les meme qui parle aurait pu l’ouvrir avant, mais bon c’est le jeu ma pov lucette.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter