Le cas Florian Thauvin
Photo Panoramic

Le cas Florian Thauvin

Florian Thauvin a défrayé la chronique avec son transfert à Marseille. Mais le joueur est-il le seul responsable de cette situation ?

Florian Thauvin a connu ses premiers frissons sous son nouveau maillot le week-end dernier face à Toulouse. Un nouveau maillot olympien qu’il semblait heureux de porter. Heureusement d’ailleurs. Car son transfert du côté de Marseille a fait couler beaucoup d’encre. Mais le jeune Thauvin est-il vraiment le sale gosse que l’on décrit ou est-il simplement une victime du système football ?

Pour comprendre le cas Thauvin, un bref retour en arrière s’impose.

La saison dernière ce gamin de 20 ans est inconnu du grand public. Il joue à Bastia, club familial qui va lui permettre de mûrir tranquillement et de faire éclore son talent naissant. Car du talent, le gamin en a. Et il va le montrer. Une saison pleine avec le club corse, marquée par 10 buts en 32 matchs de championnat. Ajoutez à cela quelques actions de grande classe, des dribbles envoûtants, et il n’en fallait pas plus pour que la machine médiatique se mette en route. Cette même machine médiatique qui lui reprochera son comportement quelques mois plus tard.

Florian Thauvin voit son nom un peu partout et sa tête gonfle un peu, comme tout gamin que l’on flatte.

Sa cote monte en flèche et tous les grands clubs de l’hexagone s’intéresse au nouveau phénomène de la Ligue 1. Et Lille décroche la timbale. En décembre comme son contrat le prévoit, Thauvin s’engage avec Lille pour la saison suivante.

Le gamin se voit jouer le titre et les grandes soirées de coupe d’Europe.

Oui mais… Car il y a un mais, Lille finit sa saison dans le ventre mou du championnat et ne se qualifie pas pour l’Europe. De quoi refroidir Florian Thauvin.

Surtout qu’entre temps, il est devenu champion du monde des U20. De quoi un peu plus embourgeoiser le garçon.

Thauvin a pris une décision. Il veut quitter Lille et rejoindre Marseille, attiré par les sirènes de la musique de la Ligue des Champions. Et aussi, soyons francs par un contrat revalorisé. Et au terme d’un été sous tension et d’un bras de fer avec Lille, Thauvin obtient gain de cause et signe avec l’OM.

Alors oui, Thauvin s’est comporté comme un sale gosse, comme un gamin pourri-gâté par la vie. Mais il n’est pas le seul fautif.

Thauvin est un garçon mal conseillé. Son agent aurait pu, aurait dû le raisonner. Mais lui aussi a dû succomber aux euros faciles…

La presse est coupable aussi. Si elle n’avait pas fait de ce gosse une star avant l’heure, on n’en serait sûrement pas là.

Et que dire de l’OM ? Si ce club avait eu un instant un code de bonne conduite, il n’aurait jamais tenté de débaucher un joueur qui n’avait pas encore joué le moindre match avec son club.

Dans un paysage footballistique ou des transferts se négocient à plus de 100 millions d’euros, où certains présidents (Aulas pour ne pas le citer) condamnent des joueurs à la CFA car ils refusent de prolonger leur contrat, le cas Thauvin est il si étonnant ?

Non et malheureusement.

  1. avatar
    31 octobre 2013 a 7 h 49 min
    Par André

    C’est a l’image du football moderne

  2. avatar
    4 novembre 2013 a 12 h 52 min
    Par Franck

    Tu soulèves un vrai problème actuel

  3. avatar
    21 février 2016 a 12 h 22 min

    merci

  4. avatar
    21 février 2016 a 12 h 22 min

    merci bcp

  5. avatar
    21 février 2016 a 12 h 22 min

    bcp merci

  6. avatar
    19 mars 2016 a 14 h 30 min

    cool vos likes

  7. avatar
    10 septembre 2016 a 9 h 23 min
    Par PIEERE

    super

  8. avatar
    10 septembre 2016 a 9 h 23 min
    Par try-è

    bon article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter