PSG : Menez, le chaînon manquant ?
Photo Panoramic

PSG : Menez, le chaînon manquant ?

Malgré les récentes louanges de Nasser El-Khelaifi (d'après lui, le PSG joue mieux que l'année dernière), le Paris Saint-Germain peine à produire un jeu assez satisfaisant, compte tenu de la qualité indéniable de son effectif mais aussi des attentes fixées par la direction du club. Indisponible depuis le 9 juillet, et opéré d'une hernie discale, Jérémy Menez va faire son grand retour au sein de l'effectif parisien d'ici deux semaines. Et il se pourrait que le natif parisien soit le chaînon manquant à une équipe toujours à la recherche d'une identité.

Un retour en pointe inenvisageable

Alors qu’il avait systématiquement pris place à la pointe de l’attaque parisienne aux côtés de Zlatan Ibrahimovic lors de l’exercice précédent, il est difficile d’envisager pour Ménez un retour à cette position.

En effet, si Laurent Blanc venait à réadopter un 4-4-2 (qu’il a laissé à la cave depuis plusieurs rencontres au profit d’un 4-3-3), Cavani serait sans aucun doute possible le bras droit d’Ibrahimovic à la pointe de l’attaque du PSG.

Evidemment, avec pessimisme, il est concevable d’imaginer une blessure d’un des deux cadors de l’attaque parisienne. A ce moment-là, Menez sera sûrement préféré à Lavezzi ou Lucas, occasionnels pensionnaires de cette position lors de la saison passée.

Les côtés pour changer la tactique du PSG ?

L’apport de profondeur et la systématique prise de risques individuelle font de Menez un joueur nécessaire au PSG et à sa tactique actuelle, alors que Lavezzi ou Lucas peinent à se lancer vers l’avant.

Pris à parti en raison de son manque criant d’inefficacité face au but, Ezequiel Lavezzi pourrait, pourquoi pas, se retrouver sur le banc si Laurent Blanc venait à privilégier celui qu’il a dirigé en équipe de France. A ce moment-là, Menez prendrait place sur le côté gauche et serait donc amené à perforer les défenses adverses, puisque centrer du gauche n’est pas le fort du francilien.

A gauche, devant… Ménez pourrait aussi devenir un concurrent sur le flanc droit. Ce côté où la concurrence est inexistante et le rendement de Lucas Moura insatisfaisant. Alors que le Brésilien peine à faire décoller sa saison, le destituer de sa place de titulaire, jusque-là indiscutable, pour permettre à Menez de faire ses preuves et pourquoi pas postuler à une place de titulaire sur le long terme s’avère être une alternative envisageable.

D’autant plus qu’il s’agit la position où il évoluait régulièrement en Equipe de France sous les ordres d’un certain… Laurent Blanc.

Remplacer Pastore ?

Cible de tous les déboires offensifs du PSG en ce début de saison, l’Argentin est l’objet de toutes les discussions au sein du club de la capitale. Actuellement en position de milieu relayeur, voire récupérateur, sa place de titulaire est de plus en plus compromise.

Alors, sans compter sur la présence de l’Argentin, pourquoi ne pas changer de dispositif pour intégrer Menez en soutien des deux attaquants de pointe ? Ainsi, le PSG adopterait un 4-1-2-1-2 avec une composition semblable à :

Sirigu
Jallet – Marquinhos (ou Alex) – Thiago Silva – Maxwell (ou Digne)
Matuidi
Lucas – Lavezzi
Menez
Ibrahimovic – Cavani

Seulement, il serait fort dommage de gâcher une place de milieu défensif, où postulent Matuidi, Verratti et Motta en même temps. Mais on ne sait pas ce dont Laurent Blanc est capable !

Revenir pour partir ?

Seulement, si Menez était le chaînon manquant de cette équipe du PSG, encore faudrait-il tenter de le garder. Alors que son contrat court jusqu’en juin 2014, les discussions entre les différentes parties au sujet d’une éventuelle prolongation n’ont, à ce jour, pas encore débutée.

Annoncé par de nombreux bulletins sportifs en partance vers Monaco cet été, l’ancien Romain n’était qu’en rééducation chez son frère, résident dans la Principauté. Ces rumeurs de départs pour l’instant trop vagues pourraient très vite devenir plausibles dans quelques semaines si Menez ne songeait pas à prolonger.

  1. avatar
    13 septembre 2013 a 12 h 08 min
    Par Gaoulaa

    Le 442 en losange nécessite des vrais milieux de terrains polyvalents, surement pas des attaquants comme Lavezzzi ou Lucas. Pour moi, il n’y a que le 4-4-1-1 avec Ibra derrière Cavani qui peut marcher. Sinon, il faut mettre un des deux sur le banc parce que mettre Cavani milieu droit c’est du gâchis.

  2. avatar
    13 septembre 2013 a 12 h 40 min
    Par Gaston

    Effectivement la compo donnée en exemple dans l’article, ça ne fonctionne que dans Fifa. Aucune équipe ne joue avec 5 attaquants pour un seul milieu def… Comment on fait pour récupérer la balle au milieu avec un seul joueur contre 2 ou 3 adversaires !

    Cavani/Zlatan, c’est vrai que c’est dommage de ne pas les faire jouer ensemble dans l’axe. Et y’a pas 36 compos à deux pointes dans le foot moderne.

    Le 4-4-2 à plat. On a été champion avec ça ! Alors c’est sur qu’on va pas envoyer du jeu avec ce genre de schéma. Idéal pour jouer le contre fulgurant à base de long ballons envoyés sur les ailes. Mais contre des équipes regroupées comme le seront 18 de nos adversaires, ça serait du “win ugly”.

    Le 4-4-2 façon losange. Blanc l’utilisait à Bordeaux quand Gourcuff était en pleine possession de ses moyens. Il faut un milieu à 3 solide pour compenser, surtout les deux qui sont les côtés du losange, je ne me fait pas de soucis pour Matuidi (à condition qu’il retrouve son niveau), mais de l’autre côté, Motta et Verrati on plus un profil de 6 devant la défense. Rabiot aurait le profil, mais est-il assez bon ? Puis surtout, qu’est-ce qu’on foutrait de tous nos ailiers ? Par contre ça pourrait p’tet mettre Pastore dans de bonnes conditions, avec 2 avant-centre de ce niveau il pourrait enfin réussir une passe.

    3-5-2 à l’ancienne. La défense à 3 on ne voit ça qu’en AmSud… Même si depuis 4-5 ans ça revient à la mode en Italie. Pourquoi pas… mais le problème de ce schéma c’est qu’on se retrouve qu’avec un seul joueur dans le couloir, ce qui risque de créer pas mal d’embouteillage au milieu !

    En tout cas, bonne chance à Blanc !

  3. avatar
    13 septembre 2013 a 18 h 08 min

    Menez est un bon joueur. Mais c’est avant tout un soliste. Je suis pas persuadé que c’est lui qui améliorera le fond de jeu du PSG.

    En forme il est supérieur au Lucas qu’on a vu depuis 6 mois, il fera des passes décisives en fixant toute la défense adverses par ses slaloms et il fera hurler le parc en foirant une contre attaque à 3 vs 1.

    Bref ca ne résou pas pour moi le soucis du PSG: un ailier qui colle sa ligne de touche.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter