Speedminton : interview d’Alexandra Desfarges, numéro un française

Le Speedminton - ou Speed Badminton - est un sport jeune, fun, et ultra complet. Combinant tennis, squash et badminton, alliant technique, vitesse et endurance, cette discipline est promise à un bel avenir, mais reste encore méconnue dans l’hexagone. Qui mieux que l’actuelle numéro un française, et plus jeune joueuse du Top 20 mondial pour nous familiariser avec ce sport émergeant ? Alexandra Desfarges nous présente sa passion, et se dévoile dans cette interview pour les lecteurs de Carnet Sport.

Je vais commencer par une question toute simple, pour que les lecteurs puissent apprendre à te connaitre, qui es-tu Alexandra ? Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alexandra Desfarges, j’ai 21 ans, j’habite à Bègles près de Bordeaux depuis ma plus tendre enfance et je joue au Speed depuis 2008. Au quotidien, je suis agent de sécurité incendie sur le campus bordelais, à l’université Bordeaux III, pour me permettre de gagner ma vie.

Tu joues donc depuis 4 ans, quel est ton classement national et international à l’heure actuelle ?

Je suis redevenue numéro une française, et je compte bien garder cette place jusqu’à la fin de la saison. Sur le plan international je suis pour l’instant 13ème mondiale en simple en catégorie « women » senior, et 50ème en double (ndlr : classement ISBO mis à jour le 14 novembre).

Et est-ce que tu pratiques d’autres sports que le Speed, en loisir ou en club ?

La course à pied et un peu de natation en loisir. En club je pratique aussi le badminton, officiellement licenciée depuis 2008, mais j’y joue depuis mes 7 ans en loisir, par le biais du collège puis du lycée. Je joue aussi au Blackminton, qui est un dérivé du speed badminton qui se joue en nocturne avec des lumières noires, des peintures et des speeders (nldr : les volants de Speed) fluorescents. C’est un concept qui est très sympa et très ludique.

Dans quel club es-tu licenciée ?

Je joue au « Speed Club de Bordeaux » depuis cette année, et j’arrive du club « B.A.D.Sport » de Bègles. La section Speed a dû fermer pour le moment, au moins jusqu’à l’année prochaine, le temps de trouver des bénévoles sur qui on peut compter pour s’occuper de la section à l’année.

Ta nouvelle structure est plus adaptée pour ton entrainement, plus développée que la précédente ?

En terme de nombre de licenciés, c’est à peu près équivalent, mais on s’entraine sur les quais de Bordeaux. Cela représente une chance car les championnats d’Europe ou du Monde se jouent en « outdoor ». Ca peut représenter un plus d’être habituée aux conditions de jeu.

Est-ce que tu peux nous présenter ta discipline ?

C’est un sport très ludique et très complet, qui combine le tennis (pour les distances), le squash (pour la raquette), et le badminton (pour le volant). On joue sur une distance équivalente à un demi-cours de tennis, sans filet, chaque joueur défend une zone carrée (ndlr : 5,50 mètres de côté, éloignées de 12,80 mètres) et le but est de renvoyer le speeder dans le carré adverse, le tout sans rebond. L’avantage du speed, c’est qu’on peut arriver tard dans ce sport, et que tout le monde a une chance d’aller loin dans les classements à condition d’en vouloir, d’être motivé, sportif et surtout d’avoir l’envie de progresser.

Quelles sont pour toi les trois qualités les plus importantes pour performer dans le speedminton ?

Je dirais : être acharné, sportif, et élégant.

Élégant ?

Oui, car certains joueurs ont un style de jeu très… visuel. L’élégance peut s’allier à la performance, et le speed est en partie un spectacle de mon point de vue.

Si je te dis que le Speed est le petit frère du Badminton, est-ce que tu es d’accord ?

A moitié d’accord, c’est vrai que le Bad aide pas mal pour le Speed, et que l’inverse est vraie aussi. Mais le Speed reste un sport différent. Ce serait plutôt son cousin éloigné.

Qu’est-ce ou qui est-ce qui t’a donné envie de découvrir ce sport ?

C’était mon entraineur de badminton à Bègles, Jean Marc Boussenot, qui était aussi président du club, qui m’a fait découvrir le Speed parce qu’il avait appris que l’Open de France allait se dérouler en région parisienne. Il m’a demandé si ça m’intéressait de venir jouer pour me faire un avis sur ce sport. Je lui ai dit oui, même si je n’avais jamais touché une raquette de speed, je suis allée jusqu’en quarts de finale !

Belle performance !

Oui, c’était un résultat prometteur et encourageant. Du coup, je me suis dit que le Speed pouvait être intéressant pour moi. Depuis je n’ai pas raccroché la raquette !

Comment se déroule un match de speed ?

Les matchs de simple se déroulent en deux sets gagnants, de seize points. Comme dans tous les autres sports de raquettes, les manches se gagnent par deux points d’écart, mais il y a une spécificité pour le service car on sert trois fois consécutivement, que les points soient gagnés ou perdus. Pour le double, c’est assez spécial à cause du principe de « front and back » : un joueur se place à l’avant et l’autre à l’arrière sans pouvoir se croiser, car sinon on est en faute. Et c’est le joueur de derrière qui a la lecture du jeu et qui doit guider son partenaire. Tous les six points, les joueurs échangent leurs positions.

Quelle est la durée moyenne d’un match ?

Un match peut être relativement rapide, mais en moyenne je dirais une demi-heure.

As-tu des modèles dans le speed ? Ou dans d’autres disciplines ?

Barbora Syc-Krivanova (ndlr : n°4 mondiale et 3ème des mondiaux 2011) m’a inspirée, pour son style et son élégance de jeu. Et j’aime beaucoup ses raquettes, avec des cœurs dessinés sur le cordage (rires). Mais en vrai, son style de jeu est impressionnant, c’est une fille qui a un très bon niveau. Et certains joueurs qui me connaissent me comparent à Rebecca Nielsen, une joueuse suédoise dont je partage le style de jeu et la démarche sur un terrain.

Quel est ton style de jeu ?

J’essaie d’être polyvalente au possible. Car un jeu tourné vers la puissance, c’est très bien car le speed est avant tout basé sur l’attaque, mais je préfère pouvoir m’adapter à tous les styles de jeu et à tous les adversaires.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter